Comment ça marche ?

mardi 20 novembre 2012, par Adeline Pupat

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

____________________________________________________________________

Le mode d’action du Shiatsu s’explique autant en termes physiologiques qu’en énergétique.

  • Du point de vue physiologique, le rythme des pressions en des points spécifiques permet à la fois de rééquilibrer le fonctionnement du système nerveux autonome et de faire circuler les fluides corporels dans les tissus. A cela s’ajoute une libération de certaines substances dans le corps. Il en résulte un apaisement des douleurs, un meilleur fonctionnement des systèmes cardiaque, respiratoire et digestif et une sensation de bien-être certaine.

  • En terme d’énergétique, comme l’entendent les médecines traditionnelles d’Asie, le Shiatsu agit sur les canaux dans lesquels circulent le Qi (les méridiens), dans la perspective de rétablir une bonne circulation de cette énergie.

Lorsque l’énergie dans le corps est déséquilibrée, des symptômes apparaissent. Dès que cette énergie circule librement, les symptômes s’amoindrissent.

Cette énergie suit un cycle de transformations, dont les étapes (mouvements ou éléments : eau, bois, feu, terre, métal) ont des caractéristiques particulières. Celles-ci sont associées à fonctions corporelles, des orifices, des émotions, des saisons, des saveurs... Chaque méridien appartient à un mouvement. Autant de signes qui permettent d’évaluer les déséquilibres qualitatifs et quantitatifs de l’énergie, donc dans la circulation dans les méridiens. Par l’action directe sur les méridiens, et avec l’accès aux tsubos (points d’acupuncture), il est possible de réguler ce cycle de transformation, en utilisant les lois de contrôle et d’engendrement qui régissent ces étapes.